RÉGLAGES_ET MODES_DE_ECIG
RÉGLAGES_ET MODES_DE_ECIG
RÉGLAGES_ET MODES_DE_ECIG

Quels sont les modes des e-cigarettes ? Comment faire ses réglages pour vaper ?

Pour faciliter l’usage de la cigarette électronique et sa personnalisation, les concepteurs ont créé différents modes. Ces réglages permettent d’ajuster la vape en fonction de ses préférences et de ses envies. Actuellement, les modes les plus connus restent : le VW, le VV, le TC, le TCR, le Curve et le Smart. Le mode VW très facile à paramétrer est adapté aux débutants. Il ne nécessite pas d’équipements particuliers à l’inverse du mode VV qui s’utilise uniquement avec de grandes résistances. Les modes TC et TCR sont tous deux très semblables et servent à régler la température de chauffe. Le réglage Smart est plutôt une fonctionnalité permettant de sauvegarder des valeurs de puissance en fonction de la résistance utilisée. Le réglage Curve s’adresse à ceux qui ont des coils défaillants et qui souhaitent régler la puissance de leur équipement de vape par palier.

Mode VW - Variable Wattage

Utilisé par de nombreux vapoteurs, ce mode a vraiment de nombreux admirateurs et amoureux. Ceci peut se comprendre, car ce réglage est une amélioration du mode VV.

Le mode VW veut simplement signifier Variable Wattage, ce qui peut se comprendre comme variation de la puissance. Ce réglage permet donc à l’utilisateur de la cigarette électronique de faire varier la puissance de son équipement.

Ce mode a vu le jour pour offrir une grande liberté aux vapoteurs. En effet, avec ce réglage, l’utilisateur peut ajuster son équipement de vape en fonction de ses envies.

L’utilisation de ce mode va permettre d’agir sur la fumée que l’on obtiendra en bouche. Pour se servir de ce mode, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande expérience dans le domaine de la vape.

Le VW (Variable Wattage) est adapté aussi bien aux débutants qu’aux expérimentés. Grâce à l’avancée de la technologie, il est possible en toute aisance de régler la puissance avec une certaine précision.

Ceci permet à ce mode de s’adapter à toutes les valeurs de résistances. On peut donc se servir de ce réglage avec des résistances de grande valeur et aussi avec les subohms (résistance dont la valeur est faible, souvent inférieure à 1 ohm). Il n’est donc pas nécessaire de disposer d’un matériel particulier avant de profiter de ce mode.

Autant de raisons qui peuvent expliquer que ce mode soit le préféré de nombreux vapoteurs. Il faut dire qu’il permet d’adapter la vape en fonction de ses besoins. Ici, on parlera vraiment de personnalisation. Pour réaliser ce réglage, il n’est pas non plus indispensable d’être un pro du vapotage. Même un débutant peut se retrouver avec le réglage VW sans aucun souci.

VV - Variable Voltage

Ce mode est le plus vieux à avoir existé sur les cigarettes électroniques. En clair, il s’agit là du premier mode qui a vu le jour sur les vapoteuses. VV est un acronyme pour désigner Voltage Variable. On pourrait traduire cela vulgairement en français par variation du voltage.

Vous l’aurez compris, ce mode permet de faire une variation de la tension qui est exprimée en volts. Cette variation va agir sur la puissance qui changera également. Ceci pour la simple raison qu’il existe une relation entre la puissance et la tension.

Pour rappel, pour obtenir la puissance il faut multiplier la tension (V) par l’intensité (I). Ce qui nous donne au final P = V*I ou P = V2/R ou encore P = V*V/R (R représente la valeur de la résistance). Il peut être utile de connaitre ce charabia scientifique afin de bien régler sa cigarette électronique lors de l’utilisation du mode VV.

Ce réglage est destiné aux personnes qui débutent dans la vape. En effet, ici, les réglages ne sont pas bien compliqués. Le mode VV demeure donc simple pour des gens qui commencent à s’habituer avec l’électronique de l’ecig.

Le réglage VV est utilisé pour les résistances supérieures à 1.0 ohm. Il n’est donc pas possible de se servir d’un tel mode pour des résistances sub-ohms. Ce mode reste quand même idéal pour les débutants, car il ne nécessite pas beaucoup de compétences ni de tracasseries.

TC - Temperature Control

Contrôle de température, c’est comme ça qu’on peut traduire l’acronyme de ce mode. Le réglage TC (Temperature Control) permet à son utilisateur de contrôler la température de chauffe.

Ce réglage peut paraitre simple, mais il n’est pas si aisé pour les débutants. En effet, pour se servir de ce réglage sur sa cig élec, il est conseillé d’avoir une certaine expérience dans le monde de la vape.

Le mode TC a vu le jour pour pallier le problème de brûlure et de mauvaise saveur dans la bouche. Avant l’apparition de ce réglage et même après, il peut arriver qu’on ressente lors du vapotage le gout du brûlé et une mauvaise odeur dans la bouche.

Ces manifestations sont le signe d’une vaporisation totale du jus électronique. Cela veut simplement dire que votre température de chauffe est trop élevée. C’est ce qui engendre la sensation et le gout de brûlé que le vapoteur ressent dans la bouche.

Pour éviter ce phénomène, les concepteurs de cigarettes électroniques ont inventé le mode TC. Cette fonctionnalité permet un réglage automatique de la température.

Pour ce faire, ce mode est doté d’un détecteur de chaleur. Lorsque la température devient trop élevée, le détecteur va se charger de freiner ou de couper l’alimentation.

Le TC permet par son contrôle d’avoir une vape moins énergivore. Ce réglage permet aussi de rallonger la vie des coils. Le mode TC présente quand même certaines limites.

Contrairement aux modes précités, le contrôle de température ne fonctionne qu’avec certains fils résistifs. Pour profiter du mode TC, il faut disposer du nichrome, du titane ou du SS316L.

Même avec ce genre de fils résistifs, il arrive souvent que le résultat obtenu ne soit pas reluisant. Pourtant pour paramétrer ce mode, l’opération n’est pas toujours simple.

La difficulté réside dans le fait qu’il faut paramétrer le coefficient de chauffe. C’est seulement avec le coefficient de chauffe que la box pourra gérer la température que vous désirez. Déterminer le coefficient de chauffe demeure la réelle difficulté.

TCR - Temperature Coefficient of Resistance

Le TC est un mode qui présente de nombreuses limites. Pour pallier ce problème, les concepteurs de la cigarette électronique ont pensé à un autre mode nommé TCR.

Ce réglage reste une version améliorée du mode TC. Ce qu’il faut donc comprendre, c’est que TCR désigne toujours contrôle de température. Toutefois, ici on peut parler d’une mise à jour de la première version du mode qui était (TC).

Ceux qui veulent utiliser le contrôle de température, mais qui n’ont pas de l’expérience dans la vape devraient s’orienter vers le réglage TCR. Cette option ne fonctionne qu’avec certains fils résistifs bien définis.

Il s’agit des mêmes fils résistifs que ceux qui fonctionnent avec le mode TC. Pour que le contrôle de température soit opérationnel, il faudra composer avec un des fils résistifs suivants :

  1. Le titane
  2. Le nichrome
  3. Le SS316L

Avec le mode TCR, les risques de dry hit sont de plus en plus réduits. Le vapoteur a par ailleurs la chance d’avoir une vape plus précise. Si vous souhaitez donc vaper d’une façon assez pointue, il est recommandé de vous tourner vers le réglage TCR.

Ce mode demeure quand même complexe. En effet comme avec le mode TC, il est nécessaire de paramétrer le coefficient de chauffe. Ceci se fait de façon manuelle. Ce qui peut donc devenir rapidement un casse-tête pour de nombreux vapoteurs.

Le mode TCR permet quand même de gérer la quantité de chaleur générée. En utilisant ce mode, vous réalisez des économies. Ceci est d’autant plus vrai que ce réglage améliore la durée de vie des coils.

Curve

Connu encore sous l’appellation preheat, le mode curve est présent sur la plupart des mods. Pourtant, il faut avouer que ce réglage n’est pas très populaire chez les vapoteurs.

Ceux qui l’apprécient sont en général les utilisateurs d’ecigs disposant de coils défaillants ou qui présentent souvent des dysfonctionnements. Il faut savoir que le mode curve est réellement adapté pour les coils à la performance douteuse.

Ceci pour la simple raison que ce mode permet à l’utilisateur de gérer la puissance niveau par niveau. Ce qui demeure très intéressant ici, c’est le fait de pouvoir choisir la durée de chaque valeur de puissance.

Le vapoteur peut donc décider que sa machine délivre une certaine puissance pendant un nombre exact de secondes. Ensuite, la vapoteuse pourrait fournir une autre puissance pendant une durée de temps bien définie.

Avec ce mode vous avez la possibilité de ménager votre matériel de façon optimale. Ce type de réglage n’est pas évidemment pas conseillé pour les débutants.

Ce mode ne nécessite pas de fils résistifs particuliers, il est plutôt adapté à ceux qui ont un problème avec leurs coils, donc déconseillé aux débutants. À l’orée de votre expérience avec la vape, l’idéal serait de préférer des équipements sans aucun souci technique. Ainsi, vous aurez la meilleure expérience de vape qui soit.

Le mode Curve peut se révéler très intéressant pour ceux qui ont une résistance qui a du mal à chauffer. Avec ce réglage, vous choisirez quelle puissance envoyée, à quel moment et pendant combien de temps.

Il est important de préciser qu’il existe une légère différence entre Curve et Preheat. En effet, avec le mode Preheat, le vapoteur doit appuyer sur le bouton « Fire » pour faire augmenter la puissance.

La nouvelle puissance sélectionnée va demeurer ainsi pendant une durée de temps bien déterminée afin de chauffer immédiatement le coil. La différence entre les deux mods est l’automatisation qui est présente au niveau du preheat.

Smart

Le mode smart comme son nom l’indique est un réglage intelligent. En effet, ici votre vapoteuse va agir comme un ordinateur. Il convient de rappeler que le mot « smart » apparait dans deux modes au niveau de la cigarette électronique.

Ainsi, on retrouve le mot « smart » dans le mode TC (contrôle de température). L’utilisateur a donc la possibilité de profiter d’un mode smart TC sur certaines vapoteuses.

En activant cette fonctionnalité sur votre cig élec, le contrôle de la température devient beaucoup plus aisé. Ceci pour la simple raison que le chipset scanne le fil résistif de façon automatique. Ensuite, il vous sera demandé si vous souhaitez utiliser le réglage contrôle de température.

De façon plus générale, le mode smart permet d’enregistrer vos préférences en ce qui concerne la puissance. Sur ce réglage, l’e-cigarette peut sauvegarder jusqu’à 10 niveaux de puissance utilisés précédemment.

L’enregistrement se fait de manière automatique lorsque la puissance est modifiée pour une résistance. Ainsi, lorsque vous mettez une résistance correspondante à une puissance enregistrée, le réglage de puissance s’effectue automatiquement.

Pour chaque changement de puissance, l’utilisateur peut voir la nouvelle valeur de ce paramètre sur son écran en lieu et place de l’icône de la batterie. Lorsque vous introduisez une nouvelle résistance, cela génère l’enregistrement d’une nouvelle puissance.

Dans le cas de figure où vous aurez atteint les 10 valeurs de puissance sauvegardées, c’est la première valeur qui s’efface pour le nouvel enregistrement.

Les modes présents sur la cigarette électronique sont variés. Ceci pour permettre aux vapoteurs d’avoir une certaine latitude dans leurs réglages. Aujourd’hui, il est donc aisé pour un utilisateur d’ecig de trouver la fonctionnalité qui lui convient. Ce qui reste sûr c’est que certains modes seront plus adaptés à un certain type de vapotage. Pour les débutants, il existe quand même certains réglages à préférer comme : le VW et le TC Smart.